Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bloc-note-de-la-curieuse
  • Le blog de bloc-note-de-la-curieuse
  • : petit blog drôle sur le cinéma, la littérature, la musique et les peoples
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

2 décembre 2013 1 02 /12 /décembre /2013 15:36

 

lifestyle_cinema_hungergames_05.jpgLà, c'est du coup de coeur de chez coup de cœur! J'ai découvert en DVD, le premier volet de cette saga qui fait tant parler d'elle autant dans le cinéma que dans le domaine littéraire (les 3 tomes ont été écrit par Suzanne Collins). J'ai aimé ce triangle amoureux sous fond de jeux meurtriers qui peut être perçu comme une sonnette d'alarme aux dérives de la télé-réalité. Je n'ai eu donc aucune difficulté à me laisser convaincre d'aller voir le deuxième opus, Hunger Games, l'embrasement, au cinéma.

 

Suite à sa victoire aux 74ème Hunger Games, Katniss et Peeta doivent effectuer une tournée dans les différents district de Panem. Ils découvrent que la rébellion face au Capitole prend de plus en plus d'ampleur et que Katniss est devenue l'emblème, ce qui ne plaît pas au président Snow. Il met en place les Hunger Games de l'expiation qui font participer des anciens gagnants des 25 dernières sessions (2 par district). Le véritable but étant de faire mourir Katniss.

 

Contrairement à une autre saga qui raconte un triangle amoureux sous fond de sang, on a une héroïne charismatique interprétée par une jeune actrice talentueuse, Jennifer Lawrence. Elle sait donner de l'émotion et enflamme l'écran. L'histoire n'est pas concentrée sur la romance (Katniss ne vit pas à travers son petit copain à l'instar de Bella quiche). Peeta (Josh Hutcherson) est un garçon simple avec le coeur sur la main qui doit affronter des rivaux qui veulent sa peau et un autre qui est un pur bellâtre de base ( Liam Hemsworth est une bombe).

L'affaire de la rébellion donne une autre valeur à la saga. Ce n'est pas que de l'amour, il est question de liberté, d'amitié de se battre pour l'égalité et contre le despotisme d'un gouvernement dictatorial.

Il y a une critique de la télé-réalité. Hunger games montre ce que peut amener la télé: massacre d'adolescents dans ce cas. Tout ça au nom du "spectacle" mais surtout du pouvoir de la peur...

Le trio est entouré de personnages secondaires très sympathiques comme Haymitch Abertnathy, Effie Trinket et Cinna. Sans oublier le méchant président Snow qui fait froid dans le dos et qui valorisé par le jeu formidable de Donald Sutherland. Il n'y a aucune erreur de casting. Les acteurs sont bons, ils explosent. Ce n'est pas du casting au rabais!

 

Le film est riche en rebondissement, en action. On ne s’ennuie pas une seconde. On a un effet blockbuster très dominant mais finalement ce n'est pas gênant car on se laisse prendre au jeu. Le visuel est soigné. Il y a de l'imagination dans les décors futuristes comme dans les plus naturels. Cette créativité va au delà du paysage. Dans les coiffures et surtout les tenues, on trouve une originalité bluffante (Cinna, le styliste possède un univers magique). On se croirait dans un conte féerique de la mode. Les toilettes d'Effie sont un show à elles seules jusqu'au bout des cils. La robe de feu et surtout la robe de mariée de Katniss qui se transforme en geai moqueur sont irréelles de beauté.

 

J'ai aimé ce film car il y a plusieurs lectures. Il s'adresse à des adolescents et aux adultes. Par la violence des massacres, je ne le recommanderais pas au moins de 10 ans. Les héros sont attachants. J'aime leurs combats autant sur le plan physique que moral. On nous montre aussi la manipulation des médias pour arriver à ses fins. L'histoire d'amour est présente juste ce qu'il faut.

Maintenant, je n'ai qu'une envie, c'est de connaître la suite et vu que je ne suis pas certaine d'être patiente pour la sortie du trois, je pense que je vais m'attaquer aux romans.


 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Bloc-note-de-la-Curieuse - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires