Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bloc-note-de-la-curieuse
  • Le blog de bloc-note-de-la-curieuse
  • : petit blog drôle sur le cinéma, la littérature, la musique et les peoples
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

14 octobre 2011 5 14 /10 /octobre /2011 15:46

Ah j’aime les bonnes surprises littéraires !

 

Désirant un peu de varier mes orgasmes littéraires, j’ai lézardé dans les rayons d’une librairie afin de trouver une petite perle. Très attirée par les pays de l’Est (je veux partir à Prague !!!), je me suis faufilée vers l’étagère destinée aux auteurs de ces pays. C’est là qu’un titre a attiré mon attention : le petit monde de la Krochmalna de Isaac Bashevis Singer. Ajouter une illustration respirant le bon vieux temps, il ne manque plus qu’un résumé pertinent.

 

9782070387335FSPour faire bref… Max, d’origine polonaise, décide de revenir dans son pays d’origine, après être devenu riche en Argentine, pour se recueillir sur la tombe de ses parents (brave enfant). En fait, ce n’est qu’une excuse. Notre truand (si c’était un saint, se serait pas marrant) fuit en faite sa femme car elle est en dépression, suite au décès de son fils. Et lui, il n’a tellement plus le moral qu'il n’arrive plus à passer à l’acte. Alors notre héros sympathise avec toute la gente féminine du quartier : la fille du rabbin, une servante, la femme du boulanger, une macresse, une sorcière…Il découvre ainsi la vie de cette rue atypique.


Au départ, l’histoire parait à l’eau de rose, disons quand on raccourcit le livre. En réalité, c’est beaucoup plus complexe. Le personnage principal est totalement largué. Lisant de son point de vue, on se retrouve aussi paumé que lui. On ne comprend pas ses réactions et ses agissements. Plusieurs fois, l’envie nous vient de le donner des noms d’oiseaux. Découvrir la culture juive est intéressante. C’est sympathique de voir ces traditions et ce vocabulaire qu’on a peu l’habitude de côtoyer. L’univers d’un Varsovie du début du XXème est pittoresque et fort agréable. Et pour en revenir à l’histoire, on se laisse surprendre par la fin.

 

C’est un roman très bien écrit en gardant une lecture adulte. Ce n’est pas une guimauve mais un réel transport dans un autre monde. J’ai aimé les noms étranges des protagonistes (à en perdre ma phonétique) qui donnait une saveur exotique. Le côté juif enjolive le contexte et ouvre l’accès à une culture peu familière mais pleine de tendresse et de soutien (même si, au final je suis contente d’être catholique pour garder mes cheveux sur le caillou). Et que dire de ce personnage étrange : Max. On l’aime et on le déteste. A chaque fois que je m’attachais à une de ses conquêtes, il se passait une boulette. Il m’a mené en bateau dans son caractère car j’ai mis longtemps à voir son côté brigand. Je me suis laissé séduire par son air gentleman perdu. Tout ça pour être sur le popotin à la fin…

 

Une petite lecture histoire de remonter cette rue forte attachante…

Partager cet article

Repost 0
Published by Bloc-note-de-la-Curieuse - dans Littérature
commenter cet article

commentaires