Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bloc-note-de-la-curieuse
  • Le blog de bloc-note-de-la-curieuse
  • : petit blog drôle sur le cinéma, la littérature, la musique et les peoples
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

23 février 2013 6 23 /02 /février /2013 08:59

J'ai eu mon coup de coeur officiel de l'année 2013 pour la catégorie "séries". My Mad Fat Diary est une petite perle télévisuelle venue tout droit de Grande-Bretagne et qui nous replonge totalement dans les années 90.

 

Pour une fois, le personnage principal n'est pas une bombe over maquillée et over riche. Il s'agit de Rachel "Rae", une fille obèse, sortant de l'hôpital psychiatrique après avoir tenté de mettre fin à ses jours. Afin de l'aider à retourner dans le quotidien, elle poursuit sa thérapie avec le Dr Kester aux méthodes hors normes et elle retourne voir son amie Tix, anorexique. Dehors, elle retrouve sa mère qui s'est amourachée d'un tunisien clandestin et son amie Chloe qui l'intègre à contre coeur au sein de son groupe d'amis. Ainsi commencent de nouvelles épreuves de la vie au son des tubes de l'époque (Oasis, 4 Non Blondes, Boyzone (entendre du Boyzone dans une série, il y a quelque chose qui s'illumine en moi)...). Il faut préciser que l'histoire est inspirée de l'autobiographie de Rae Earl: My Mad Fat Teenage Diary (introuvable en francais).

 

My-Mad-Fat-Diary.jpgTous les acteurs sont géniaux dans cette série (école britannique oblige). Il est certain que Sharon Rooney, l'interprète de Rae envoie du lourd (sans vouloir faire un jeu de mots pourri). Elle a un physique qui correspond à la maladie sans être surtout une beauté, genre elle est grosse mais elle a un beau visage. Avec Sharon, tout est dans le regard (et quel regard!), dans la gestuelle, l'émotion, la voix. C'est une belle actrice. Il n'y a aucun sur-jeu, tout est vrai et sincère.

 

Les personnages sont attachants et proches de ce que ma génération a vécu. Si les adultes ont une part correcte dans la série, se sont quand même les ados qui dominent. Rae qui nous fait découvrir sa vie et sa personnalité attachante qui tente de se démarquer et s'affirmer interpelle l'éternel adolescent en chacun de nous. Chloe est la meilleure amie qu'on a tous détestée parce qu'on la trouvait toujours meilleure que nous. Izzi est la copine lambda qui nous faisait rire. Chop symbolise le meneur qui existait dans chaque groupe. Archie est le copain gay et stylé. Et Finn... Ah Finn, il a ce truc qui nous fait craquer. Sans oublier la petite Tix dont la fragilité est un appel aux larmes et rappelle la dureté de la maladie (tout comme les problèmes de Rae). La mère, le Dr, Karim apporte le regard adulte sur l'adolescence et les difficultés à communiquer.

 

Tout ce petit monde est parfaitement mis en scène dans une bourgade britannique. Rien n'est édulcoré. On nous montre une vraie classe moyenne avec des problèmes réels avec des gens qui ne sont pas des mannequins (on n'est pas dans 90210 ou Gossip Girl avec des milliardaires de 18 ans avec un physique de star). On nous parle de la boulimie et la dépression sans complexe (scènes de boulimie intéressantes), de la masturbation, de l'avortement, de l'immigration, de la drogue... Sans parler de l'esprit 90 qui est constamment présent par la bande son, la mode (maudit soit les chouchous) et même dans la réalisation, l'image semble tirée d'une série made in 90.

 

Certes je ne connais pas le fameux Skins qui la référence en matière de teenage show britannique, mais là, je ne trouve aucun défaut à My Mad Fat Diary: bon jeu, bon personnage, bonne réalisation, pas d'exagération et en plus c'est une histoire vraie! Le seul bémol est que je ne trouve pas le livre!!!

 

Pour info, la série a été renouvelée pour une seconde saison, composée de 6 épisodes comme la première. Petite quantité pour excellente qualité!

Partager cet article

Repost 0
Published by Bloc-note-de-la-Curieuse - dans Télévision
commenter cet article

commentaires