Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bloc-note-de-la-curieuse
  • Le blog de bloc-note-de-la-curieuse
  • : petit blog drôle sur le cinéma, la littérature, la musique et les peoples
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

7 janvier 2013 1 07 /01 /janvier /2013 16:03

Avec un titre aussi accrocheur, je n'ai pu que craquer pour ce livre d'Elisabeth Brami. 78 pages de petits malheurs mais aussi de bonheur.

 

livre6483Myriam, classe de CM2, s'effondre en larmes devant son auteure préférée Amanda Malot, lors d'une rencontre au sein de l'école. A la suite de ce qu'elle qualifie la honte de sa vie, elle décide d'écrire son journal où elle raconte ses péripéties quotidienne, les grands évènements de sa vie de pré-adolescente: le divorce de ses parents, son passage en 6ème... Par la suite, elle se lance dans la rédaction d'un roman et surtout envoyer une lettre à l'auteure qui l'a inspirée.

 

C'est un journal très décousu qu'écrit Myriam. On ne la suit pas exactement jour après jour mais l'héroïne n'hésite pas à prendre son cahier et son stylo pour se soulager le coeur et écrire avec toutes ses larmes de petite fille (d'où le titre). Ses mots résonnent comme ceux qu'on a pu avoir enfant. Si on se concentre bien et qu'on plonge dans l'esprit de Myriam, on peut entendre une petite voix dans notre coeur. On reconnaît toutes les angoisses de cette période qui enveloppe la fin du CM2 à l'entrée en 5ème (ah les joies de la sixième).

 

L'histoire de Myriam m'a touchée. Elle m'a rappelée mon enfance, cette année un peu ingrate qu'on vit quand on rentre au collège. Myriam, c'est un peu moi à son âge: le rêve d'écrire, un rat de bibliothèque, des déceptions amicales, les premiers sentiments amoureux... J'ai été tellement prise dans sa vie que j'ai eu ma petite larme à la fin. Je dois être une éternelle enfant.

 

A savoir que ce livre a été écrit avec l'aide de plusieurs classes de CM2/6ème dans le cadre du feuilleton des Incorruptibles pour les Editions Thierry Magnier. Pendant six semaines, les élèves ont reçu les textes du livres et ont fait partager leurs opinions et leurs idées à Elisabeth Brami. Moi, je dis que c'est une superbe idée et que cela a donné un roman drôle et très touchant.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bloc-note-de-la-Curieuse - dans Littérature
commenter cet article

commentaires