Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bloc-note-de-la-curieuse
  • Le blog de bloc-note-de-la-curieuse
  • : petit blog drôle sur le cinéma, la littérature, la musique et les peoples
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

28 novembre 2011 1 28 /11 /novembre /2011 09:17

Vieille lecture qui me restait sur mon étagère, commençant se recouvrir de poussière : L’historienne et Drakula. J’avais débuté (et achevé ce roman) à sa sortie. Décidée à m’y remettre dedans afin de poursuivre le tome 2. Je considère qu’il est temps de partager ce délicieux livre à l’épouvante historique.


9782845632288FSUne jeune demoiselle de 16 ans, vivant à Amsterdam avec son papa, trouve, dans la bibliothèque de celui-ci, un étrange livre avec une immonde gravure de dragon. Elle interroge son paternel qui lui révèle toute son histoire et celle de ses compagnons d’infortune. Alors jeune étudiant en thèse, il a reçu, par hasard, ce livre. Très intrigué, il est parti rechercher des informations sur ce mystérieux document pour tomber dans une course poursuite qui le mène sur les traces de Vlad Tepes dit Dracula. A travers le passé, le présent, dans toutes l’Europe et de nombreux récits, on découvre une histoire à faire froid dans le dos, immortalisant un mythe de l’horreur.


Ca change ! On n’est pas dans le classique de l’épouvante. Il est forcément question de mort, de disparition et d’un vilain vampire pas beau… mais il suffit de gratter la couche primaire pour réaliser qu’il y a d’avantage. Outre le parcours semé d’embuches, il y a une histoire d’amour, une relation père/fille et de forts liens d’amitié.


Elizabeth Kostova est merveilleuse et fort intelligente. Elle utilise subtilement un parfait mélange d’histoire et de science-fiction. De même que j’adore le fait qu’on voyage dans toute l’Europe. Elle décrit de manière somptueuse les différents lieux. On s’y croirait. Je ne peux aussi que la féliciter sur l’usage des nombreux points de vue. C’est intéressant de voir l’opinion des protagonistes et pas seulement de l’héroïne. Elle sait attiser notre curiosité.

Maintenant, j’ai hâte de me remettre dans le deux et finir cette fresque vampirique, qui, entre nous, ne nous fait pas dormir sur nos deux oreilles.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bloc-note-de-la-Curieuse - dans Littérature
commenter cet article

commentaires