Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bloc-note-de-la-curieuse
  • Le blog de bloc-note-de-la-curieuse
  • : petit blog drôle sur le cinéma, la littérature, la musique et les peoples
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

8 juillet 2011 5 08 /07 /juillet /2011 15:23

Ça fait du bien de tomber, par hasard, sur un petit film indépendant... Un film sachant nous parler, qui fait écho à ce qu'on ressent.... Zoe Cassavetes a su comprendre et mettre en scène la solitude de la femme trentenaire, dans son film Broken english.

Nora, la trentaine vit seule: pas de mari ou petit ami, pas d'enfants. Elle travaille comme responsable service clientèle d'un hôtel. Travaille frustrabroken-english-.jpgnt, échecs sentimentaux à répétition, une mère oppressante, elle n'a plus confiance en elle et perd, de plus en plus, espoir... Elle trouve un peu de réconfort vers sa meilleure amie, dont le mariage part à la dérive. Puis un soir, elle rencontre un jeune français, Julien. Il lui redonne le goût de vivre mais il repart pour Paris...

C'est filmé avec pudeur. On partage le désarroi de cette femme. Labande son nous engouffre dans ce mal-être certain. La vision New York/Paris symbolise un monde mouvant où nous sommes que des fourmis. La réalisatrice a évité le cliché du parisien grincheux (ça fait plaisir). Les stéréotypes des films romantiques ne sont pas présents. Ce n'est pas édulcoré. La fille n'est pas un canon ou la moche du quartier. Elle est simple, voire normale. Le français n'est pas un sex-symbol. Il n'y a pas de situations délirantes, juste une rencontre avec l'amour.

 Parker Rosey est une actrice touchante et délicate qui nous fait partager la souffrance mentale de Nora. Melvil Poupaud représente le charme bohème parisien. On rêve de rencontrer un gars qui nous chavire. Quand a Drea Di Matteo, c'est l'amie qu'on a tous, avec du bagoût et qui a le mot pour réconforter.

Je me suis reconnue dans ce personnage (peut-être pourquoi j'ai adoré le film). Comme Nora, ma carrière est à un point mort et ma vie sentimentale chaotique. Comme elle, j'ai besoin de magie dans une histoire. Je suis ressortie du film avec une petite flamme au coeur et le sourire. Ce film est un message pour génération de célibataire qui arrive. On n'est pas dans Sex and the city, où tout est tout beau tout rose. On vit dans un monde difficile où le romantisme se situe entre des clés d'appart' et la carte de bus. Alors profitez d'un film qui nous rappelle que l'amour existe...

Partager cet article

Repost 0
Published by Bloc-note-de-la-Curieuse - dans Cinéma
commenter cet article

commentaires

mimi 09/07/2011 11:32


Ca donne envie de le voir ;-)