Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bloc-note-de-la-curieuse
  • Le blog de bloc-note-de-la-curieuse
  • : petit blog drôle sur le cinéma, la littérature, la musique et les peoples
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 17:57

Je sais, je sais, je dois avoir genre 10 ans de retard mais bon dénicher un Marjane Satrapi dans un coin de la bibliothèque municipale, c'est comme trouver un coffre d'or à une chasse au trésor...

 

broderies.jpgD'accord, j'ai connu l'auteur tout d'abord par son film Persépolis qui est un pur chef d'oeuvre de poésie cinématographique. Voir le devenir d'une enfant à la femme qui passe par une guerre, des révolutions, des chagrins d'amour en gardant cette pointe d'humour qui permet de relativiser les choses même les plus graves.

 

Alors Broderies raconte la fin de repas amical en Iran, auquel participe Marjane, sa mère et sa succulente grand-mère, sans oublier un tas de copines... Toutes ses petites dames, une fois que les hommes sont partis paître en troupeau, se prennent le thé et bavassent sur la gente masculine... Et, entre nous, les iraniennes n'ont rien à envier aux occidentales.

 

Si dans notre champ de vision réduite de la culture orientale, on imagine la femme soumise, voilée, sans liberté et sans pensée. Or à travers la lecture, on se rend compte qu'elles sont aussi romantiques, libres et délurées que nous. Leurs histoires font écho aux nôtres que se soit dans un mariage forcé, le premier amour qui ne l'est plus, le salaud qui nous arnaque... En ce qui concerne la broderie, je vous laisse deviner de quoi il s'agit...

 

Marjane Satrapi dessine simplement, il n'y a pas un millier de détails, c'est du naturel. Le noir et blanc appuie ce phénomène voir lui donne une proximité intime au lecteur. De près ou de loin, le visage des personnages nous interpellent et le décor peut se transporter n'importe où et n'importe quand.

 

Les héroïnes sont très attachantes, sans tabou et parlent de leur complexes amoureux avec subtilité. On voit les contradictions entre leur culture et leur mode de pensée plus moderne.Les dialogues sont drôles à connotation légèrement tragique. Pas de vocabulaire complexe et un langage familier qui permet une proximité avec notre quotidien. C'est de la conversation de fille à l'état pur.

 

 

En résumé: Broderies est le "Sex and the City" iranien!!!

Partager cet article

Repost 0
Published by Bloc-note-de-la-Curieuse - dans Littérature
commenter cet article

commentaires