Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de bloc-note-de-la-curieuse
  • Le blog de bloc-note-de-la-curieuse
  • : petit blog drôle sur le cinéma, la littérature, la musique et les peoples
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

10 octobre 2014 5 10 /10 /octobre /2014 09:06

Ca y'est la rentrée a sonné dans le monde télévisuel américain (oui, je me fiche de la télévision française) et de nouvelles séries sont apparues. Après quelques épisodes, je peux clamer mes 3 coups de coeur de l'année.

Gotham:

Le préquel de Batman est sans doute une des meilleurs idées pour exploiter une autre facette de l'homme chauve-souris et sa mythologie. Première scène, le meurtre de ses parents sous les yeux de celle qui deviendra l'indomptable Catwoman. Si on n'a pas lu le synopsis avant le visionnage, on pourrait croire que la série va se concentrer sur l'enfance de Bruce Wayne. Hors ce n'est pas le cas. Il est vrai que l'action se déroule pendant cette période mais le héros de l'histoire est l'inspecteur Jim Gordon. La série retrace son arrivée dans la police de Gotham City et va montrer son parcours dans la lutte contre le crime qui se vouera indirectement pas un échec puisque Batman devra intervenir. Ce que j'ai aimé tout de suite dans la série, c'est le respect de son univers. La ville de Gotham City est sombre malsaine réellement propice aux mouvements criminels. Dès le pilote, on croise de nombreux protagonistes en devenir: Enigma, Poison Ivy, Batman, Catwoman... bien que l'action soit concentré sur un personnage qui est souvent resté en second plan. L'acteur principal Ben McKenzi n'est pas pire. Il manque un peu de charisme et possède trop la tête du jeune premier. Est-ce délibéré? comme pour dire: "hey! regardez le petit jeune idéaliste comme il va se planter!". Son coéquipier, Harvey Bullock sent déjà la lassitude. Le jeune Bruce Wayne, David Mazouz tient la route. Jada Pinkett Smith (femme de Will Smith accessoirement) ne casse pas des briques (femme de ... est son meilleur rôle). La performance qui se distingue est Robin Lord Taylor dans le rôle du pingouin qui a bien tapé la tête contre la banquise... Le reste du casting est dans l'ensemble correct comme dans toutes les séries américaines qui se respectent.

Je la conseille.

 

The Flash:

Spin-off du génialissime et obscure Arrow ( http://bloc-note-de-la-curieuse.over-blog.com/article-la-version-moderne-de-robin-des-bois-avec-arrow-113813983.html), il part avec un bon avantage. Après le visionnage du pilote et du second épisode, je reste encore sur une demie-teinte. J'avoue avoir regardé pour deux raisons: son lien avec Arrow et mon affection pour la vieille série Flash dans les années 90 avec John Wesley-Snipe (qui joue le père de Flash dans la nouvelle version). Finalement, je ne retrouve pas l'atmosphère particulière à ses deux parents. La série pique beaucoup à la narration à Arrow en particulier à cause des flash-back et des personnages un peu miroirs à ceux que côtoie notre archer préféré. Grant Gustin est pâlichon en super héros pas par le fait qu'il ressemble à un jeune puceau mais plus pour l'étoffe. Après cette faiblesse peut devenir un atout si le contraste jeune adulte coincé/héros est convenablement exploité. Reste que JWS était meilleur... Et j'oublie! Pourquoi, mais pourquoi, les créateurs ont-ils eu besoin de rajouter la quête du meurtrier de la mère de Barry et le père en prison? Pourquoi faut-il que le héros soit torturé? Ca ne donne pas plus de légitimité au personnage. Il a un pouvoir et doit faire avec. C'est déjà assez compliqué à gérer... Ah cette nouvelle mode du héros maudit! Le reste du casting est bien. Mais personne ne sort du lot car les personnages secondaires sont sans saveur. Les effets spéciaux sont très bien créés et donnent un visuel réaliste avec juste ce qu'il faut de comics. N'empêche que ça sent le copier/coller à plein nez. Je vais aller jusqu'à l'épisode 5 histoire de voir si la série va prendre de l'ampleur et de la profondeur. Il y a une petite étincelle qui fait qu'Elle a le potentiel pour devenir une série phare de la chaîne de CW.

 

Forever:

Un immortel, médecin légiste, résout des enquêtes avec un charmante inspectrice dans la ville de New-York. Je me confesse direct, le speech m'a semblé standard. C'est uniquement pour Ian Gruffudd que je m'y suis penchée... sans regret... L'acteur est toujours aussi séduisant, joue mieux que dans la précocement arrêtée série Ringer (il soupire beaucoup moins). L'histoire est bateau et peu vraisemblable avec des petits ratés au niveau de la cohérence mais elle reste bon enfant et on se prête au jeu. C'est du divertissement pur et dur. Il y a de jolis seconds rôles dont celui de Abe (interprété par Judd Hirsh) vieillard adopté enfant par le héros, Henry Morgan, qui doit regardé son "père" éternellement jeune alors que lui vieillit et s'approche de la mort. Il apporte une émotion particulière et fait écho au problème principal de l'immortalité: on voit mourir ceux qu'on aime. L'inspectrice Jo Martinez (Alana de la Garza) mérite de gagner un peu de complexité car sa carapace est lisse et semble n'être qu'un faire-valoir d'Henry. Il faut que la série harmonise le duo Morgan/Martinez. Les flash-back sont indispensables car il faut exploiter les deux siècles de vie d'Henry pour aussi comprendre pourquoi il cherche à vouloir mourir. Car oui, Henry cherche à mourir. Il doit y avoir un fin. Ce n'est pas la série qui a la meilleure côte de popularité mais je pense qu'il y a moyen de l'intensifier. Son discours sur l'immortalité est différent des séries que j'ai pu regarder avant. Les dialogues sont drôles. Il y a de la répartie. J'espère que ABC ne la passera pas à la trappe ou au moins la laissera avoir sa fin (cf http://bloc-note-de-la-curieuse.over-blog.com/article-des-series-sans-fin-105214086.html).

Maintenant c'est au public de décider...

Partager cet article

Repost 0
Published by Bloc-note-de-la-Curieuse
commenter cet article

commentaires

organique 12/11/2014 21:50

On en veut davantage avec autant d\'humour. Merci.